Quelle est la zone géographique de BVAM ?
Aucune, mais il semble important d’habiter (propriétaire ou locataire) et/ou de travailler dans le secteur du Carré de La Maourine.

Qui peut adhérer à BVAM ?
Tout le monde ! Personnes individuelles ou morales, entreprises, institutions, associations, syndics, clubs etc. Bref, toutes celles et tous ceux qui s’intéressent au bien vivre dans notre quartier où la nature est encore toute proche avec le Parc de La Maourine, la possibilité de marcher, de courir, de faire du foot et du vélo seul ou en famille en toute tranquillité grâce aux « coulées vertes » et aux multiples cheminements.

Qu’entendons-nous par convivialité et civisme ?
Ce sont les 2 faces d’une même réalité ! Le civisme et la baisse des incivilités sont liés étroitement à la convivialité : si on se parle, si on se connaît, si on respecte ce beau quartier en pleine évolution, si les règlements de base de vie commune sont respectés sur la voie publique et dans les immeubles, si on n’a pas peur d’interpeler poliment ceux qui ne respectent pas les lieux et les personnes, alors l’insécurité disparaîtra peu à peu !

Mais comment concrètement se parler et s’informer de ce qui se passe ?
Twitter! Notre site internet, Voisins Vigilants ! Les échanges sur le marché le samedi ! Et bien d’autres choses à inventer !

Quel est le but à court terme de BVAM ?
Etre le plus nombreux possible, comme pour la pétition de janvier 2018 ! Pour peser sur les décisions institutionnelles ! Et déjà être entendus !
Se connaître, se rencontrer, créer un fort sentiment d’appartenance au quartier.
Chercher, par des enquêtes d’opinion et des analyses de besoin, ce que les habitants attendent pour le relayer auprès des pouvoirs publics.

Quel est le but à long terme de BVAM ?
Que ce quartier, encore assez méconnu des toulousains et de ceux qui veulent /doivent venir s’installer à Toulouse, devienne attractif par sa convivialité, sa propreté, son caractère inclusif et durable ! Que de nouveaux commerces s’installent ! Que de nouveaux services arrivent ! Il manque bien des choses encore pour les jeunes, par exemple ! Que la diversité se déclinant sous plusieurs formes -âges, professions, cultures, religions, opinions politiques, engagements- devienne un atout !

Que veut dire mettre en relation les acteurs privés et publics ?
C’est créer des liens entre les individus d’abord, puis entre les institutions, les commerces, les entreprises, les écoles, les associations pour fédérer -partenariats- ces forces latentes et les mettre en synergie car, il nous semble qu’actuellement, chacun travaille (et parfois souffre) de son côté, en parallèle, alors qu’ensemble, si on se concerte, si on se réunit, si on cherche à inventer, alors des perspectives peuvent s’ouvrir… on peut parler aussi de mutualisation ou de fédération…

Comment fonctionne BVAM ?
Comme dans toute association, il y a une Assemblée Générale rassemblant les adhérents (ceux qui ont cotisé) qui élit chaque année un Conseil d’Administration qui élit un Bureau…
Mais nous initions, en ce début de vie associative, des Pôles travaillant en autonomie autour de la communication, du civisme, de l’événementiel, de la trésorerie, du secrétariat et… la liste ne sera pas close si vous venez nombreux…

Comment rester informé si je n’adhère pas tout de suite ?
En visitant notre site régulièrement, en nous suivant sur Twitter@borderouge, en parlant des activités sur Twitter, en mentionnant #borderouge et @borderouge. Notre idée est de construire un réseau social public où nous pouvons suivre, échanger et exprimer nos opinions…
Vous pouvez aussi remplir le formulaire de contact sur le site www.bvam.fr et l’un de nos adhérents bénévoles vous répondra.

Et la cotisation ?
10 € par personne ou association, entreprise, institution etc., 20 € par couple mais les cotisation supérieures (dons) sont les bienvenues !
Les entreprises peuvent devenir Membres Bienfaiteurs par un don annuel mais n’ont pas de droit de vote à l’AG. Elles peuvent aussi nous sponsoriser pour un événement.